L’Agence Française de la Biodiversité est enclenchée par ALTEREA

On vous dit tout sur cette nouvelle Agence dans le paysage français !

La parution du décret du 26 décembre 2016 relatif à l’organisation et au fonctionnement de l’Agence Française pour la Biodiversité a pris effet le 1er janvier 2017. L’AFB représente la mesure phare de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, votée le 20 juillet 2016.

Il s’agit d’un établissement public mené par l’astrophysicien Hubert Reeves, son président d’honneur. L’AFB devient alors le 2e grand opérateur de l’Etat en matière d’environnement, aux côtés de l’ADEME, Agence pour l’Environnement et Maîtrise de l’Energie. Elle compte 1 220 agents, et s’articule autour de 3 pôles nationaux qui sont Brest, Montpellier et Vincennes. A savoir que d’autres agences régionales naîtront par la suite.

Placée sous la tutelle du Ministère de l’Ecologie, l’AFB centralisera les problématiques liées aux écosystèmes et à la biodiversité terrestre, aquatique et marine. Cette agence est issue de la fusion entre 4 organismes :

  • l’Office national de l’eau et milieux aquatiques (ONEMA),
  • les Parcs nationaux de France (PNF),
  • le groupement d’intérêt public Atelier Technique des espaces naturels (ATEN)
  • et l’Agence des aires marines protégées (AAMP).

Par ailleurs, l’AFB compte également dans sa composition, du personnel de la Fédération des conservatoires botaniques nationaux et du Museum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

L’Agence Française de la Biodiversité aura pour principaux objectifs de :

  • Collecter des données
  • Apporter un appui technique à l’Etat et aux collectivités
  • Occuper le rôle de police de l’environnement
  • Animer des stratégies nationales
  • Réaliser des actions de sensibilisation et de formation professionnelle
  • Gérer des aires protégées
  • Préserver des continuités écologiques
  • Soutenir financièrement des actions partenariales

Son organisation territoriale comprendra également des antennes de façades maritimes, une direction régionale et des services départementaux. Conjointement à l’AFB, les régions pourront mettre en place des agences régionales, des établissements publics de coopération environnementale, en mesure de s’associer aux départements engagés.

Dans un communiqué de presse du 23 décembre 2016, il a été annoncé qu’une feuille de route pour 2017 verrait le jour avec un contrat d’objectif et de performance. Enfin, toujours dans ce même communiqué, la Ministre de l’Environnement Ségolène Royale indique que le 1er Conseil d’Administration verra le jour le 19 janvier prochain.

Consulter le document : décret relatif à l’organisation de l’Agence Française pour la biodiversité, ici.

Bureau d’études – Alterea

No Comments

Post A Comment