Stratégie climat : pourquoi l’indicateur GES doit-il être intégré aux priorités de votre entreprise ?

Stratégie climat : pourquoi l’indicateur GES doit-il être intégré aux priorités de votre entreprise ? par O2M Conseil

 

La politique GES d’une entreprise, une fois liée à sa politique globale, permet d’évaluer correctement les choix stratégiques pris pour demain. Il faut prendre l’exercice de comptabilité GES comme une analyse des risques.

Dans votre entreprise, il peut y avoir :

  • une politique générale,
  • une politique RSE,
  • une démarche GES engagée avec un premier Bilan Carbone® et un plan d’actions,
  • un plan d’économies d’énergies et fluides au niveau industriel…

Tous ces éléments existent de leur côté, mais ne fonctionnent pas nécessairement ensemble. Pourtant, il est primordial de faire du lien entre ces projets pour que votre politique GES vienne alimenter votre stratégie globale.

Quel lien y-a-t-il entre GES et économie ? Comment faire le lien entre les différents projets stratégiques et opérationnels ?

C’est le cadre général de développement de votre entreprise qui donne les grandes orientations et les objectifs pour demain. La démarche GES fait partie de ce cadre et vient l’alimenter. Il faut prendre l’exercice de comptabilité GES comme une analyse des risques : “Que se passe-t-il si je ne fais rien ?” Quel est l’impact de l’augmentation du prix des énergies sur mon activité, sur mes usines, sur mes fournisseurs ?… Quel est l’impact de l’augmentation de la taxe carbone à court terme et à moyen terme ? A partir de quand n’est-ce plus financièrement viable de produire ou s’approvisionner de telle matière à tel endroit ?

Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de passer par une étape de diagnostic : “où en suis-je aujourd’hui ?” pour faire de la prospective : “où pourrais-je aller demain?” et ainsi alimenter vos réflexions à tous les niveaux de l’entreprise : achats, investissement, innovation…

Dans ce schéma, la politique globale et la politique RSE ne font ainsi plus qu’un. L’indicateur GES adossé à des simulations économiques devient alors percutant pour évaluer les choix pour demain, et trouve toute sa place dans les indicateurs revus en comité de direction à côté des indicateurs de performance.

Fanny Pénet, directrice des opérations et responsable du pôle carbone chez O2M Conseil


Cet article appartient à la série « APCC : avis d’experts ».  Sur la base de vos questions et des situations rencontrées lors de leurs interventions sur le terrain, les experts APCC partagent leurs conseils afin de permettre à tous ceux qui rencontrent une difficulté similaire de trouver les clés de résolution de leur propre problématique.

Cet article vous a-t-il été utile ? N’hésitez pas à faire appel aux membres de l’APCC, tous experts sur les thématiques énergie, climat et environnement, pour vous conseiller et vous accompagner. Vous pouvez aussi contacter directement l’APCC pour nous poser votre question et/ou diffuser une annonce ou un appel d’offre auprès de tous les experts membres APCC.

Tags: