Chargé(e) de mission « Plan de mobilité entreprise » en CDD de 4 mois

L’APCC recrute un(e) Chargé(e) de mission « Plan de mobilité entreprise » en CDD de 4 mois dans le cadre d’une prestation de l’APCC pour le compte de la DREAL Nouvelle-Aquitaine Assistance à la mobilisation et l’accompagnement des entreprises soumises à la réalisation d’un Plan De Mobilité en Nouvelle-Aquitaine

 

 

Contexte :

 

Selon l’article 51 de la Loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, toute entreprise de plus de 100 travailleurs se doit de réaliser un Plan de Mobilité entreprises. Dans ce cadre, dès le mois de septembre, la DREAL Nouvelle-Aquitaine rappelle par courrier leur obligation à tous les établissements concernés. La DREAL Nouvelle-Aquitaine souhaite en effet appréhender l’avancement de la mise en place des Plans de Mobilité, avec un double objectif : augmenter significativement le taux de respect de la réglementation et encourager les entreprises à tirer le meilleur parti de cet exercice en réalisant un Plan de Mobilité ambitieux.

 

Mission confiée :

 

La mission consiste pour le (la) Chargé(e) de mission à reprendre contact par téléphone avec le plus grand nombre d’établissements soumis à la réalisation d’un Plan de Mobilité en région Nouvelle-Aquitaine, afin de faire un premier point :

 

  • sur le stade d’appréhension, d’organisation et de planification de la mise en œuvre d’un Plan de Mobilité par l’établissement suite au courrier envoyé par la DREAL Nouvelle-Aquitaine,
  • sur les besoins d’information/explicitation complémentaires, voire d’arguments autres nécessaires pour convaincre de l’importance du respect de cette réglementation,
  • sur les besoins d’accompagnement externe pour la réalisation du Plan de Mobilité. A cet égard, le(la) Chargé(e) de mission pourra suggérer à chaque interlocuteur des orientations en termes de modalités d’avancement, de ressources, d’acteurs et de dispositifs d’accompagnement, selon la situation (caractéristiques de l’établissement, AOM et territoire concernés).

 

Lors de ses prises de contact, le(la) Chargé(e) de mission devra présenter son intervention comme émanant de la DREAL Nouvelle-Aquitaine.

 

En termes de livrable, au fil de ses prises de contact, le(la) Chargé(e) de mission réalisera un tableau de suivi du respect de la réglementation par l’ensemble des entreprises soumises, qui sera utilisé par la DREAL Nouvelle-Aquitaine à l’issue de la prestation pour suivre l’avancée des Plans de mobilité des entreprises sur la région.

 

Lors de cette mission et en complément du travail effectué précédemment, le (la) Chargé(e) de mission contribuera à la réalisation d’une webconférence dont le sujet portera sur une problématique identifiée lors de ses prises de contact avec un nombre significatif d’entreprises.

 

Aussi, afin de s’approprier en totalité le contenu de la mission confiée, le (la) Chargé(e) de mission sera accompagné(e) par l’APCC et la DREAL Nouvelle-Aquitaine lors de sa prise de poste et tout au long de sa mission notamment en termes d’identification des partenaires régionaux (AOM, CCI, Ademe …), de ressources documentaires disponibles (méthodologie de réalisation d’un Plan de Mobilité, exemples territoriaux …).

 

Encadrement : Le (la) contractuel(le) travaillera sous la supervision de l’équipe permanente de l’APCC composée de deux personnes, une à Lyon, une à Bordeaux et de la gouvernance de l’association (Bureau et Conseil d’Administration). Des points réguliers seront également menés entre l’APCC et la DREAL Nouvelle-Aquitaine. Ils seront plus fréquents en début de mission afin de pallier aux difficultés qui résulteraient des premiers contacts avec les entreprises.

Il (elle) profitera par ailleurs de l’expérience de certaines des entreprises membres de l’APCC, en particulier lors des réunions mensuelles de son groupe de travail mobilité.

 

Profil recherché :

 

  • niveau requis minimal : études supérieures avec une ou plusieurs expérience(s) en entreprise (stages, alternance, CDD, CDI,..),
  • connaissances sur les enjeux environnementaux, en particulier relatifs à l’énergie, aux émissions de GES et au changement climatique, – préférentiellement dans les domaines appropriés à la mission confiée, avec un intérêt réel pour la transition écologique,
  • connaissances appréciées en gestion, économie et vie de l’entreprise,
  • rigueur et autonomie, organisé(e) et méthodique, capacité de synthèse,
  • aisance orale, sens de l’écoute et du dialogue, capacité de convaincre
  • force de proposition et de conviction.

 

Durée et période : 4 mois (jours de congés inclus) de fin octobre 2019 à fin février 2020.

 

Localisation : Bordeaux / Mérignac

Le (la) Chargé(e) de mission assurera l’essentiel de sa mission au sein d’un espace de co-working (bureau individuel) en relation directe au sein du même espace avec la chargée de mission de l’APCC.

 

Salaire : 1400€ net/mois + tickets restaurant 8€

 

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser avant le 06/10/2019 à :

recrutement@apc-climat.fr

 

Employeur : Association des Professionnels en Conseil Climat Énergie & Environnement (APCC)

 

L’APCC, Association des Professionnels en Conseil Climat Énergie et Environnement est une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. L’association a pour objet de représenter les entreprises qui accompagnent et conseillent au quotidien les entreprises, collectivités et établissement publics sur les sujets liés à la transition énergétique*, d’inscrire ses membres dans une démarche d’échange et d’amélioration continue, d’informer, expliquer, donner des clés et diffuser les bonnes pratiques aux organisations sur les thématiques liées à la transition énergétique

*Bilan GES, Plan Climat, PCAET, NAMAS, TEPOS, TEPOS CV, Planification énergétique des territoires, Plan de Mobilité, PDE, Adaptation au changement climatique, Atténuation, Compensation, EES, EnR, ACV, Ecoconception, Accompagnement ISO 50001 / 14001, …

 

—————-

 

Annexe

Informations complémentaires et détaillées sur la mission :

 

Contexte et objectif général de la mission :

 

L’article 51 de la Loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte vient préciser l’obligation, pour les entreprises regroupant au moins 100 travailleurs sur un même site au sein du périmètre d’un Plan de Déplacements Urbains (ou autre document faisant office), à réaliser un Plan De Mobilité (PDM) depuis le 1er janvier 2018. Plusieurs entreprises situées sur un même site peuvent réaliser un PDM inter-entreprises. En cas de non-respect de cette réglementation, une entreprise ne pourra bénéficier d’un soutien technique et financier de l’ADEME.

 

Alors qu’aucune action d’information/sensibilisation/accompagnement sur cette réglementation n’a encore été menée de manière à peu près exhaustive auprès des entreprises assujetties potentielles en Nouvelle-Aquitaine, que ce soit par l’ADEME, la DREAL, le réseau régional des CCI qui développe une offre d’accompagnement dans le cadre de ses interventions d’intérêt général soutenues par ses partenaires financiers régionaux, une évaluation nationale menée début 2019 estime à 8 % le taux de respect de cette réglementation au sein d’une population d’environ 17 000 établissements identifiés comme assujettis. Sur cette base et en première approche, on peut estimer à un millier l’ordre de grandeur des établissements assujettis en Nouvelle-Aquitaine.

 

Dans ce contexte, la mission confiée vise à contribuer à l’atteinte d’un fort taux de respect de la réglementation relative aux PDM des entreprises et d’une ambition marquée de ces plans dans le contexte de l’atténuation et de l’adaptation aux changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine, via une intervention ciblée et à un moment opportun auprès d’un très grand nombre d’entreprises soumises. Ce double objectif quantitatif et qualitatif est particulièrement important alors que les PDM peuvent constituer un levier majeur de réduction des déplacements à fort impact énergie/GES, et que la France s’est fixé l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 impliquant une diminution de ses émissions de GES d’au moins un facteur 4 avec une décarbonation quasi-complète de tous les secteurs (cf sa nouvelle Stratégie nationale bas carbone (SNBC)).

Cette mission s’impose en 2019 compte tenu de la très faible appréhension de cette réglementation (applicable depuis le 1er janvier 2018) par les assujettis constatée au niveau national, et des exigences de la SNBC.

 

Dans un premier temps, la DREAL Nouvelle-Aquitaine, en relation avec le réseau des CCI et l’ADEME de Nouvelle-Aquitaine, mène en septembre-octobre 2019 une action d’information et de relance des entreprises aquitaines identifiées comme susceptibles d’être soumises à cette réglementation. Elle consiste en l’envoi à la direction de l’entreprise d’une lettre de rappel et d’explicitation de la réglementation, complétée d’annexes apportant des informations diverses ayant pour but de faciliter son appréhension par l’entreprise. Comme le demande cette lettre, l’entreprise, si elle est soumise à cette obligation, devra en particulier :

  • fournir le détail du nombre de travailleurs de son site (effectifs propres à l’établissement/entreprise et effectifs non salariés exerçant des activités pour son compte),
  • transmettre le nom et les coordonnées (adresse électronique et téléphone) du « Référent Plan de mobilité » que l’entreprise aura désigné,
  • et dans le cas où le Plan de mobilité serait en cours de réalisation, l’échéance planifiée de sa transmission à son Autorité Organisatrice de la Mobilité (AOM).

 

Cette lettre vient également informer l’entreprise de la prochaine prise de contact, auprès du référent désigné, par la DREAL Nouvelle-Aquitaine (à compter de fin octobre 2019), afin de l’accompagner à initier la démarche de réalisation du Plan de mobilité et ainsi lui faciliter le respect de cette réglementation.

 

L’opération menée dans le cadre de cette prestation se veut, par ces modalités tant de fond que de forme, de marquer nettement les esprits des directions des entreprises soumises à cette réglementation. La démarche promue par la DREAL Nouvelle-Aquitaine s’inscrit donc dans un dispositif continu et interactif entre l’État et les entreprises soumises à travers une action d’information auprès des entreprises, un rappel des obligations réglementaires, la mise à disposition de ressources documentaires et l’activation d’un accompagnement individualisé permettant d’identifier et de lever les freins et/ou d’actionner les leviers favorisant l’initiation de la réalisation du Plan de mobilité. Elle doit ainsi convaincre chaque entreprise concernée que la bonne application de cette réglementation, tout en étant une opportunité pour elle, est une priorité pour l’État et qu’en conséquence celui-ci mène une activité récurrente de suivi, de contrôle et d’assistance à son égard tout au long du processus de réalisation de son PDM.

 

Par ailleurs et toujours préalablement au démarrage de la mission, la DREAL Nouvelle-Aquitaine, avec l’aide de ses partenaires, aura également fait le point avec chacune des Autorités Organisatrices de la Mobilité (AOM) des territoires concernés (8 territoires néo-aquitains au 01/09/2019) sur les initiatives que chacune a déjà menées ou prévoit de mener auprès des établissements assujettis concernant cette réglementation (sensibilisation, autre type d’accompagnement), ainsi que sur les opérations (aménagement urbain…) que chacune pourrait envisager de planifier en réponse aux besoins qui pourraient être exprimés dans les Plans de mobilité de leur territoire.

 

Mission confiée :

 

La prestation confiée au Chargé(e) de mission s’inscrit selon les différentes phases du schéma de  réalisation d’un plan de mobilité entreprise proposé par l’Ademe et présenté ci-dessous.

 

Suite à l’action de la DREAL Nouvelle-Aquitaine décrite plus haut, le coeur de la mission se situe ensuite, en amont de la Phase 2 du schéma ci-dessus.